Dans cet article, il est mentionné les différentes options de peintures de finition que vous pouvez donner à votre façade. Vous voulez réparer votre façade et la garder propre, comme neuve, pendant plus de dix ans ? Tout d’abord, c’est mieux de nettoyer la surface sur laquelle on va appliquer le revêtement ou la peinture, selon l’état dans lequel elle se trouve, il peut être nécessaire de couper tous les raclages existants et de les appliquer à nouveau, ou il peut être suffisant de couper et de restaurer les zones qui sont fissurées ou « décollées ».

Peintures de façade: comment choisir la peinture la plus appropriée lors de la réfection d’une façade ?

Une fois qu’on a une entreprise et même un support, on applique la peinture. Saviez-vous qu’il existe une peinture thermo-isolante ? Il s’agit d’un revêtement de dernière technologie, avec des microsphères de verre creuses qui font éclater un pont thermique. En l’appliquant sur les bords des sols, des piliers, des murs. On obtient un effet de température continu sur les supports en béton dans son union avec la cloison, avec des propriétés anti-condensation et anti-bruit. On apprécie la maison CHEMPRO. Si le support est ferme et qu’on applique la finition directement, on la nettoiera avec un produit respectueux. Ensuite, on doit appliquer une couche d’agent de consolidation qui sert de base et de primaire, agissant en profondeur et empêchant l’absorption de la finition finale d’être différente selon les zones. Sion ne le fait pas, des zones avec des tons différents peuvent apparaître plus tard. Une fois le support préparé pour la finition finale, on doit appliquer une peinture qui respire, car sinon, la vapeur d’eau de l’intérieur, avec les sels qu’elle transporte, va chercher un point faible par lequel passer à l’extérieur, ce qui donne lieu à des taches humides, des cloques et des écailles. Si on veut également prolonger la durée de vie de la peinture, on en donnera une qui soit au siloxane. Cette peinture présente des micropores coniques en surface, ce qui permet à la surface de libérer totalement l’humidité capillaire de l’intérieur, facilitant ainsi le nettoyage du mur.

Les peintures Plyolite ont également un haut degré de respirabilité, étant également un bon choix, bien qu’un peu moins durable.

Les peintures acryliques ont l’avantage d’une grande résistance aux frottements, sont très imperméables et résistent aussi très bien au passage du temps sans se décolorer, ayant comme inconvénient sa faible transpiration, de sorte qu’elles ne doivent être appliquées que sur des façades qui ont une double feuille fermant des dimensions adéquates.

La peinture de finition peut être appliquée dans une texture lisse ou rugueuse, selon le goût de chacun, bien qu’une finition rugueuse soit plus « soufferte », étant moins perceptible si elle reçoit un coup et étant plus facile son « rapiéçage » ultérieur sans être remarqué, d’une zone spécifique.

Enfin, on voudrait vous dire qu’on est tombée amoureuse d’un produit qui protège la peinture des taches et de l’eau, qui est respirant, qui résiste aux rayons UV et qui dure jusqu’à 10 ans. C’est un produit à la formulation nanotechnologique, transparent, qui peut être appliqué comme protection finale, de sorte qu’on aura la façade assurée, propre et même avec une protection anti-graffiti pour les 10 prochaines années qui s’appelle PRS. Il n’y a qu’une seule question à propos de ce produit. Pourquoi l’appelle-t-on de ce nom bizarre ? Et puis, comment choisir la meilleure option pour votre façade ? on vous aide, contactez-nous et notre équipe évaluera le meilleur de vos options. Si vous avez aimé cet article,on vous encourage à le partager. Et, si vous préférez recevoir les futurs articles par courrier électronique, cliquez sur l’image ci-dessous pour vous abonner par courrier électronique. La peinture de façade fait partie des étapes cruciales du ravalement de façade. Peinture à l’acrylique, peinture pliolite, peinture glycérophtaliques, chaque type de peinture propose des caractéristiques bien précises à choisir en fonction du support et des conditions climatiques propres à votre région.

Rendu obligatoire par la loi, le ravalement de façade comprend, parmi les différents travaux qui le composent, la peinture de façade. Une étape cruciale qui garantit le caractère final de votre maison. De ce fait le choix de la peinture de façade extérieure adéquate doit se faire avec application. Pour réaliser correctement ce choix vous devrez prendre en compte trois éléments : le caractère légal, à savoir, ce que dit la réglementation de votre commune ou de votre copropriété, le caractère technique, c’est à dire la prise en compte de votre support de façade, et enfin le caractère climatique ou environnemental si l’on peut dire, c’est à dire savoir choisir une peinture de façade au niveau de résistance adaptée aux exigences de votre climat et de l’environnement proche de votre habitat.

Peinture de façade et réglementation

Tout d’abord sur le plan de la réglementation, sachez que le ravalement de façade est une obligation légale fixée par l’’article L. 131-2 du Code de la construction et de l’habitation (CCH ) qui doit s’effectuer au moins tous les dix ans. En cas de refus de repeindre ou de rénover votre façade, vous pourrez alors vous exposer à de fortes amendes de la part de la mairie. Du point de vue de la peinture de façade en elle-même, cette dernière pourra être codifiée. Selon votre région, un certain panel de couleur pourra être ainsi imposé. De nombreux fabricants de peintures de façade proposent ainsi une gamme très large de couleurs, pour satisfaire aux exigences de la loi. C’est le cas par exemple de la gamme de peintures à l’acrylique Paracem de Mathys qui se déclinent dans près de 2000 teintes du naturel ou plus contemporain en passant par les teintes les plus répandues dans l’architecture. En effet la couleur des façades mais aussi des volets est fixée via une réglementation  propre aux collectivités dans le but de conserver la cohérence architecturale des régions. Pour connaître les couleurs autorisées, rapprochez-vous du Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE). Pour les maisons en lotissement, consultez le cahier des charge de la copropriété. la rénovation consiste à peindre les murs de la façade. Les travaux de rénovation pour le mur de la maison nécessite beaucoup de bois pour échafaudage.

Une peinture de façade en fonction du support

En dehors des obligations légales, la prise en compte du support définira également le choix de votre type de peinture de façade. Les peintures acryliques, de la famille des peintures micro-poreuses sont ainsi indiquées pour tous les supports, excepté dans le cas plus rare du métal. L’acrylique, facile à poser et à nettoyer est de préférence réservée aux supports relativement peu épais dans sa version peinture acrylique pure et résine acrylique. Pour recouvrir les crépis et les façades présentant de grosses aspérités, mieux vaudra s’orienter vers une peinture acrylique épaisse, ultra englobante.  La peinture glycérophtalique ou pliolite, particulièrement résistante s’adresse quant à elle à tous les supports de façades excepté au ciment au risque d’entraîner un processus de « saponification », une réaction chimique pouvant donner lieu dans le temps au décollage de la peinture. Si vous n’avez aucune idée de la nature du support, optez pour des peintures Hydro Pliolites® qui associent les avantages de la peinture pliolite et de la peinture acrylique, devenant ainsi des peintures universelles. Restent enfin les peintures polysiloxanes, les peintures micro-poreuses et les peintures à la chaux qui s’adressent à tous support mais sont à différencier sur le plan de la résistance au climat.

Une peinture de façade en fonction de l’environnement

En effet, ce dernier caractère et sans doute l’un des plus important pour choisir votre peinture de façade. Ainsi si votre façade est particulièrement soumise à un climat difficile (pluie, gel, tempêtes), la peinture pliolite sera une bonne option. Pour les façades particulièrement exposées à la pollution et à l’encrassement (proximité de route, d’environnement industriel) les peintures acryliques dites « auto-nettoyantes » seront idéales pour un nettoyage plus fréquent. Dans un environnement humide (climat, proximité de forêt), les peintures micro-poreuses comme les peintures siloxanes et les enduits à la chaux sont à privilégier. En ce qui concerne les façades bombardées d’UV, à la montagne, près de la mer ou dans les régions du sud, la peinture siloxane fera aussi bon office de même que les peintures pliolites. Ainsi de multiples réponses peuvent correspondre au cas de figure de votre façade. Engager les services d’un spécialiste du ravalement de façade est ainsi un excellent moyen de transiger sur le bon produit ainsi que de réaliser un ravalement réussi. Faites expertiser votre façade pour trouver la bonne peinture et n’hésitez pas à passer au moins trois devis pour comparer les propositions.