Vous aimeriez devenir plombier mais vous ne savez pas quoi faire ni à qui vous adresser pour demander des informations ? Sachez que ce métier inclue de faire plusieurs tâches et qu’il faut, en plus de posséder les compétences requises, avoir des qualités supplémentaires pour pouvoir l’exercer. Si vous voulez alors vous reconvertir dans ce métier, voici ce que vous devez savoir.

Description du métier de plombier

formation de plombierLe plombier n’est pas uniquement ce gars des eaux que vous contactez lorsque vous avez une fuite d’eau. On l’appelle aussi « l’installateur en thermique et sanitaire ». Posséder le diplôme permettant de l’exercer équivaut aussi à : plombier chauffagiste, sanitaire, monteur en plomberie, chauffage, en installations thermiques, ouvrier professionnel en installation sanitaire et technique (niveau 2).

Son travail consiste à faire des installations neuves ou bien de fixer les installations déjà en place en cas de problèmes. Pour cela, il travaille d’après les plans qu’on lui fournit. Non seulement, il met en place vos appareils sanitaires, vos radiateurs et vos chaudières, mais il met également au point le réglage et l’entretien des installations.

Il intervient en général sur un chantier où il peut travailler seul ou en équipe, selon l’importance des travaux à réaliser. Il fait aussi des réparations à domicile. Le plombier peut travailler en tant que salarié au sein d’une entreprise de plomberie sanitaire ou bien à son compte. Visitez ce site pour en savoir plus.

Formations à suivre pour devenir plombier

Pour commencer, vous devez obtenir un bac Pro énergétique ou bien valider un CAP installateur sanitaire. Il existe aussi d’autres formations supplémentaires selon la spécialité que vous choisirez :

  •  BEP équipements sanitaires
  • BEP technique des installations sanitaires et thermiques
  •  BP métiers de la piscine
  •  BMS bâtiment
  • MC Zinguerue
  • BM plombier sanitaire
  • BTS fluides énergies environnement option génie sanitaire

Pour ce qui est du secteur public, l’exercice du métier est précédé d’un concours. En plus d’avoir suivi ces formations, l’installateur sanitaire et thermique doit aussi posséder de nombreuses compétences comme la réalisation de soudures, l’obtention du permis B, le respect des normes de sécurité, le respect d’un planning, la vérification de la solidité des équipements et du fonctionnement des installations…

Il est possible d’évoluer dans ce milieu. Pour améliorer vos connaissances et vos compétences, vous pouvez suivre des petites formations à thématiques comme la formation à la sécurité sur les chantiers, l’approfondissement des connaissances sur les pathologies de la construction, la maîtrise des démarches à suivre pour faire un diagnostic de plomb.

D’ailleurs, c’est en exerçant le métier que vous acquerrez certainement de l’expérience. Voilà pourquoi au début, l’apprenti ne fait qu’assister et participer à mettre les installations en service.

Les qualités requises d’un bon plombier

Ce métier nécessite avant tout d’avoir une bonne condition physique. Vous devez être une personne mobile et disponible. Comme votre emploi du temps peut être chargé, vous devez être méthodique et organisé. Le plombier chauffagiste doit être capable de lire tous les plans, schémas et les notices techniques. Voir ici.

Le sens du relationnel est également essentiel, car il vous permettra de bien travailler en équipe, que vous la dirigiez ou que vous en fassiez partie. Cela vous aidera aussi à discuter avec vos clients, à répondre plus facilement à leurs attentes et à les conseiller. Ceci est d’autant plus important lorsque vous intervenez à domicile car vous devez bien respecter les demandes des clients.