Incontournable pour le système de canalisation, la tuyauterie tient une place capitale dans les installations sanitaire et de chauffage. Allant du tube en cuivre au tuyau en PVC, en passant par le tube multicouche jusqu’au tube per, on recense pléthore de produits.  Alors quel type de tube doit-on acheter ? Dans ce qui suit quelques éléments de réponse pour vous aider à faire votre choix.

Tubes et raccords : les nouveaux types de matériaux

Avant, le plomb et l’acier étaient les matériaux les plus utilisés dans la construction de tuyauterie. Ces derniers sont connus pour leur solidité et leur durabilité. Cependant, ils ont tendance à rouiller et à se corroder au fur et à mesure. De ce fait, au lieu d’alimenter le foyer en eau sanitaire le tube finit par transporter de l’eau contaminée. Ceci constitue non seulement un danger pour la santé mais également pour l’environnement. Pour y faire face, les fabricants ont remplacé les matériaux en question par d’autres. On assiste ainsi à l’apparition de tubes et raccords issus des matériaux de synthèse. A titre d’exemple, on trouve sur le marché des tuyaux en PVC, des tubes PER ainsi que des tubes multicouches. Les utilisations du tube per sont de plus en plus privilégiées par les professionnels de la plomberie.

Tubes en cuivre et en PVC

La tuyauterie en cuivre reste parmi les plus utilisées par les plombiers.  Elle est très pratique que ce soit pour la distribution de l’eau chaude ou de l’eau froide ainsi que pour le transport de gaz. Le cuivre est un matériau qui résiste sans problème à la corrosion et aux pressions, et se caractérise par une grande durabilité. Quant aux raccords, ils doivent être bien soudés. Ce type de tube, eu égard de sa forme et du matériau avec lequel il est fabriqué est un peu coûteux.  Outre celle en cuivre, l’usage de la tuyauterie en PVC tend à se démocratiser surtout pour les tubes et raccords en plomberie. Compact et léger, un tube en PVC fait office principalement de tube d’évacuation des eaux usées. Certains modèles de cette tuyauterie peuvent même garantir l’acheminement d’eaux chaudes. C’est grâce à leur grande résistance à la chaleur et à la pression que ceci est rendu possible. En revanche, les tubes en PVC ne peuvent être soudés, ils doivent être plutôt collés les uns avec les autres pour l’assemblage.

Tubes à base de matériaux de synthèse : une installation à la portée de tous

Le cuivre est certes encore utilisé comme matériau pour la fabrication de tubes sanitaires et pour le chauffage mais d’autres matériaux existent. Les tubes qui en sont fabriqués présentent l’avantage d’être rapides à monter, insensibles au calcaire faciles à raccorder. En effet, ils ne demandent de compétences particulières comme c’est le cas des tubes à base de cuivre. Ainsi, les particuliers ne sont pas obligés de solliciter l’accompagnement d’un plombier quand ils auront affaire à une installation utilisant ces tuyaux. C’est justement le cas du tube PER ou polyéthylène réticulé. Ce genre de matériau est un substitut du cuivre qui s’utilise dans la fabrication de tubes d’eau sanitaire mais aussi celle de chauffage. Cependant, sensible à la dilatation, la durée de vie du tube per est en revanche très limitée. Par ailleurs, le tube multicouche fait partie également des tuyaux à base de matériaux de synthèse et fréquemment utilisés. En fait, il s’agit d’un tube formé de plusieurs couches successives, notamment deux couches de PERT (polyéthylène à résistance thermique accrue) et une couche d’aluminium insérée entre eux. Cette disposition est une manière de lui conférer un design plus attractif. De surcroît, souple et résistant à la chaleur, il s’utilise autant dans l’installation sanitaire que dans les réseaux de chauffage.