Un appel d’offre, qu’il soit public ou privé, permet  à un commanditaire (donneur d’ordre) de trouver un prestataire. Si le processus d’appel d’offre public répond à des règles strictes, l’appel d’offre privé paraît plus souple, facilitant ainsi l’accès des PME/TPE aux commandes.

Pour comprendre l’appel d’offre privé, commencez par découvrir les différences avec un appel d’offre public. Accédez ensuite à d’autres détails bons à savoir à son sujet : principe de fonctionnement, avantages, comment y répondre.

Qu’est-ce qu’un appel d’offre ?

Entrepreneur du bâtiment en train de répondre à un appel d'offreL’appel d’offre se définit comme une procédure de mise en concurrence de plusieurs prestataires pour la réalisation d’une mission. Les candidats répondront aux appels d’offre par des propositions détaillées et chiffrées. Le donneur d’ordre ou maître d’ouvrage s’appuie sur ces données pour sélectionner l’adjudicataire. 

Suite à un appel d’offre privé ou public, le marché est généralement attribué à celui qui propose le meilleur rapport qualité-prix. L’offre retenue devra en effet être cohérente avec le budget proposé et les exigences techniques de la mission. De fait, le commanditaire lance des appels d’offre pour différents types de services parmi lesquels :

  • le consulting qui concerne les prestations de service de conseils et/ou d’accompagnement d’une entreprise ou d’une organisation.

  • la fourniture de matériels, d’équipements, de consommables, etc.

  • les travaux de construction ou de rénovation.C’est d’ailleurs l’un des secteurs les plus dynamiques.

Quelles différences entre un appel d’offre public et privé ?

L’appel d’offre privé désigne la mise en concurrence de prestataires ou de fournisseurs en vue de la réalisation d’une mission donnée (service, fourniture, travaux). Pour mettre en place le processus, le commanditaire envoie un cahier des charges détaillé aux candidats (entreprise, artisans, fournisseurs, …) préalablement sélectionnés. Les prestataires répondront via un document qui souligne ses capacités techniques et son engagement à respecter les règles établies. La réponse doit également inclure le budget prévisionnel. Pour être repéré, sélectionné et décrocher de nouveaux chantiers sur le marché privé, le prestataire gagne à se faire connaître. 

L’appel d’offre public pour sa part concerne le marché public. Ce dernier correspondent au contrat liant un organisme public (état, municipalité, hôpitaux, collectivités territoriales, …) et un prestataire ou un fournisseur. Cette démarche est une obligation légale, publiée sur les plateformes officielles comme le  BOAMP (bulletin officiel des annonces des marchés publics), le JOUE (journal officiel de l’Union européenne) ou encore le JAL (journaux d’annonces légales).

Quels sont les avantages d’un appel d’offre privé pour l’offreur

L’appel d’offre public est soumis à des règles strictes  pour que la commande publique soit accessible à tout le monde et le traitement équitable. Il en découle des procédures de participation et des démarches administratives relativement lourdes. Cette situation découragent souvent les petites structures. 

L’appel d’offre privé au contraire est plus accessible aux PME et aux TPE puisque c’est l’acheteur lui-même qui consulte directement les candidats. Par ailleurs, les prestataires sélectionnés ont la possibilité d’exposer leur dossier à l’acheteur lors d’une présentation. Cela permet à l’entreprise ou au fournisseur de défendre sa proposition commerciale et de multiplier ses chances d’obtenir le marché. Cette pratique est totalement interdite dans le cadre d’un appel d’offre public. 

Multipliez vos chances d’obtenir un marché privé en vous présentant auprès des clients potentiels, en proposant des brochures ou une simple carte de visite. Vous pouvez également leur présenter un dossier qui détaille votre expertise, vos expériences, la qualités de vos ressources (humaines, matérielles) et la santé financière de votre entreprise. 

Comment répondre à un appel d’offre privé ?

Répondez méthodiquement aux appels d’offre privés pour mettre toutes les chances de votre côté. Proposez un dossier à deux volets.

La première partie parle de votre entreprise. Elle explique vos activités et détermine les champs d’action possibles, souligne votre domaine d’expertise et détaille vos expériences. Informez également l’acheteur des membres de votre équipe et de votre logistique. 

La deuxième partie est consacrée à votre offre. Exposez votre proposition et démontrez que vous avez bien compris les attentes et les exigences de l’acheteur. Détaillez les stratégies à mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs fixés. Dressez également un budget prévisionnel et proposez une estimation de délai.