La rénovation de la salle de bains est un événement très important dans la vie dans un foyer. Il faut calculer des jours à l’avance pour cette salle de bains de taille standard. Ne pas conserver toutes les factures relatives à la restructuration, afin de bénéficier de tous les avantages fiscaux prévus par la loi italienne en cette matière. Savoir sur la rénovation salles de bains, en divisant les opérations à effectuer en quelques étapes.

La phase de démolition

Lors de la première phase de rénovation salles de bains, il faut un marteau-piqueur. C’est la phase la plus bruyante de toute la restructuration et c’est pourquoi, il est nécessaire de respecter les calendriers et les modalités imposés par la réglementation sur le bruit. Cette phase de démolition est en tout cas délicate au cours de laquelle les éléments porteurs et structurels de la salle de bains et de la maison en général ne doivent pas être endommagés. En outre, cette étape produit beaucoup de déchets, comme des gravats, qui devront être éliminés dans des décharges spéciales. Il faut donc accorder une grande attention à chaque action menée, tant pendant l’activité de démolition que dans celles qui la complètent. Le marteau-piqueur est un outil très dangereux, à prendre en charge avec délicatesse à le manipuler. Il vaut mieux faire appel à un maçon spécialisé pour ce genre de performance.

L’installation de l’équipement

Après la démolition, commence une phase tout aussi délicate qui déterminera le succès de la rénovation. Cela commence par la réalisation des traces, par l’utilisation d’une peinture en aérosol, qui doivent ensuite être labourées sur le béton et les murs. Si les traces du système électrique sont importantes, les traces du système hydraulique sont essentielles. Si ces travaux ne sont pas effectués correctement, il est possible qu’une fois la rénovation de la salle de bains terminée, il y aurait une fuite de stagnation, ou même un refoulement en raison de la pente que possède le système. Il est préférable de se faire aider par un spécialiste du domaine, afin d’éviter des désagréments futurs. Ayant la liberté d’installer les systèmes, il sera même possible de modifier la position des éléments sanitaires et thermiques, de manière à changer totalement l’aspect de la rénovation salles de bains à venir. Ces derniers temps, de plus en plus de personnes décident d’installer un système de chauffage sous le plancher, c’est-à-dire un ensemble de tuyaux à l’intérieur desquels l’eau circule à haute température, permettant de chauffer toute la pièce de manière uniforme, sans qu’il soit nécessaire d’installer des éléments supplémentaires, tels que des radiateurs ou des convecteurs. C’est une bonne phase pour installer un tel système, et ce sera certainement un choix que l’on ne peut pas regretter.

Mise en place de la chape et la pause du sol

Une fois avoir installé les tuyaux et les fils électriques, et les avoir bloqués avec un peu de ciment pour qu’ils ne bougent pas pendant les phases suivantes, on peut passer à la pose de la chape. Il s’agit simplement d’un moulage en béton qui a pour but de protéger les systèmes nouvellement construits et d’être la base du futur plancher. C’est pourquoi il est très important que la chape soit parfaitement nivelée, afin que de ne pas se battre dans la phase suivante. Cette phase sera plutôt fatigante, surtout s’il n’est pas possible d’installer une bétonnière près d’une rénovation salles de bains et que la chape devra donc être préparée entièrement à la main. Une fois que la salle de bain commence à prendre forme, il faut donner la touche finale. L’esthétique de la salle de bains est donnée à 90 % par le sol et le carrelage. Les lignes modernes, qui imitent l’effet du bois, mais donnent de l’élégance et de l’harmonie à l’environnement, sont l’un des carreaux les plus demandés. Le conseil est de prendre des carreaux du même ton, de les casser à hauteur moyenne sur le mur avec une autre couleur, qui correspond parfaitement à la première. Les couleurs claires et de préférence brillantes, comme le crème et le blanc sur tous, donnent un effet optique qui rend la pièce plus spacieuse. C’est pourquoi il est bon d’opter pour une couleur de ce type, tandis que si les espaces sont plus grands, il est préférable de faire glisser sur n’importe quelle couleur et n’importe quel motif. Les carreaux doivent être collés sur tout le sol, sauf dans un espace utilisé pour l’installation du bac à douche, et sur presque tout le mur. Il est bon de laisser un espace de plâtre entre le plafond et les carreaux afin que la pièce puisse respirer, en évitant les effets indésirables du sauna et l’accumulation excessive d’humidité. Lisez notre article sur la manière de le réduire en cliquant ici.

La phase finale

La phase finale de la rénovation salles de bains, c’est-à-dire la réinstallation des éléments, est arrivée. Cela commence par les appareils sanitaires, qui peuvent être ceux déjà présents avant la rénovation ou d’autres appareils sanitaires nouvellement achetés. Si on dispose d’un receveur de douche, il doit être positionné de manière à ce que la surface prenne une légère pente vers l’évacuation, évitant ainsi un effet de flaque indésirable. Un miroir doit nécessairement être placé dans la salle de bains : même dans ce cas, si la salle de bains est étroite, un grand miroir pourrait faire doubler l’espace pour l’œil. Enfin, le vert de certains semis rend un environnement toujours très accueillant, il est donc également recommandé d’utiliser cet élément. Une fois la salle de bain terminée, on passe à la phase de test. Au cours de cette dernière phase, il est nécessaire de vérifier certains éléments. Premièrement, si la pression de l’eau est telle que souhaitée. Ensuite, le test sert à vérifier s’il y a des fuites au niveau des robinets ou des tuyaux de la salle de bains. Enfin, il est nécessaire de vérifier que les carreaux et les sanitaires n’ont pas été endommagés pendant toute la durée de la rénovation. Une fois ces détails déterminés, on peut profiter d’une nouvelle salle de bain.