Vous envisagez une rénovation importante de votre habitation parce que le bâtiment vieillit et qu’il manque d’isolation. Vous pensez certainement au remplacement des fenêtres et sans doute aussi celui des portes extérieures. Outre le style et le prix des menuiseries, il est indispensable de vérifier les avantages et les inconvénients de chaque matériau pour faire le meilleur choix.

Quand changer les portes et les fenêtres de sa maison ?

Les maisons construites depuis quelques décennies ne sont généralement pas isolées. Ainsi, durant l’été, la chaleur entre alors que vous aspirez à la fraîcheur tandis que l’hiver, la chaleur du chauffage s’échappe de tous côtés. 30% des déperditions thermiques se font par la toiture, 25% par les murs et de 10 à 15% par les portes et les fenêtres.

Ces chiffres montrent l’importance de commencer par l’isolation de la toiture. L’isolation des combles perdus est financée par la prime énergie et si vos combles sont aménagés ou aménageables, des aides sont également prévues aussi bien pour l’isolation proprement dite que pour la pose de velux. L’isolation des murs vient ensuite mais si vous n’avez pas prévu de travaux pour la façade, la rénovation des fenêtres et la pose porte d’entrée vous feront réaliser de belles économies d’énergie et accroîtront considérablement l’impression de confort.

Bois, aluminium, PVC, quel matériau choisir ?

Le bois occupe encore une place importante en menuiserie car il dégage du charme et de la chaleur. Le bois dur est naturellement résistant aux intempéries mais son prix est élevé. Le prix des essences moins nobles est plus bas mais elles nécessitent un entretien tous les 2 à 3 ans.

L’aluminium est apprécié tant pour le remplacement de fenêtres anciennes que dans les nouvelles constructions. Il est privilégié pour la pose porte de garage. L’aluminium est moins cher que le bois. Il permet de réaliser différentes formes et existe en nombreux coloris. L’aluminium ne rouille pas, se lave facilement et se recycle à 99%. Le seul inconvénient de l’aluminium à ses débuts, à savoir qu’il ne prévenait pas les ponts thermiques, a été corrigé grâce à l’insertion de matériaux isolants au cœur des profilés.

Le PVC accapare une grosse part du marché car s’il présente globalement les mêmes qualités que l’aluminium, il est beaucoup plus économique. Il est surtout utilisé pour les fenêtres de plus petite taille.

Différentes aides financières pour la rénovation énergétique

Le remplacement des anciennes portes et fenêtres et la pose fenêtre de toit à la place de la vieille lucarne engendrent des économies d’énergie. Pour ces travaux de rénovation thermique vous pouvez prétendre à une ou à plusieurs aides dont le crédit d’impôt, l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5%, une aide de l’ANAH, etc.

Vous devez pour cela faire appel à un entrepreneur RGE (reconnu garant de l’environnement) qui s’occupe à la fois de la fourniture et pose de fenêtres. Cet artisan connaît la réglementation thermique en vigueur et les normes à respecter tant en ce qui concerne la menuiserie que le vitrage.