Isolation thermique : les différentes méthodes pour isoler votre toiture

isoler votre toiture

Aujourd’hui, assurer la meilleure isolation thermique du toit est essentiel, d’autant plus qu’il s’agisse d’une source considérable de la déperdition énergétique d’un habitat. L’isolation du toit est l’un des projets qu’il faut prioriser. Les ménages peuvent économiser jusqu’à 30 % d’énergie en assurant l’isolation du toit et des combles. En fait, s’il existe divers procédés d’isolation, il faut considérer la réglementation thermique récente adoptée en 2007 concernant les normes de performance à respecter. C’est pourquoi, quelques éléments devraient être pris en compte pour réussir votre isolation thermique. Comment isoler la toiture ? Quelles sont les étapes à respecter ?

Pourquoi faut-il prioriser l’isolation du toit ?

La toiture est la plus grande séparation en rapport avec le monde extérieur. Une mauvaise isolation de la toiture peut causer une perte de chaleur de 30 %. Elle laisse entrer la chaleur pendant la période d’’été, ainsi que l’humidité et le froid en hiver. En effet, une maison devra consommer plus d’énergie (ventilation, chauffage, etc.) pour garantir le confort des occupants en toutes saisons. C’est pourquoi il est une priorité de bien isoler thermiquement le toit afin de réduire les variations de température dans le logement. Une bonne isolation assure également la protection de la toiture des éventuelles intempéries. Par conséquent, une toiture bien isolée va durer plus longtemps qu’un toit non isolé. Par ailleurs, les parois d’un habitat sont la source principale de perte de chaleur. Les murs, les sols, les portes, la toiture et les fenêtres peuvent perdre jusqu’à 75 % de chaleur. La réalisation des travaux d’isolation thermique peut vous faire économiser beaucoup d’argent à long terme et rapidement. En effet, les déperditions de chaleur sont minimes et le besoin de ventilation et de chauffage est bien moindre. Des économies d’énergie et d’argent sont à prévoir, amortissant rapidement les divers travaux d’isolation. L’environnement est également préservé grâce à la toiture bien isolée, parce que moins d’énergie primaire est essentielle pour garantir le confort des occupants de la maison. Mais avant de procéder à l’isolation de votre toit, il faut comprendre les diverses techniques à utiliser pour isoler un toit. Pour cela, il faut faire appel à entreprise de toiture à Liège.

Isolation de la toiture par l’intérieur

Avant de commencer tout travail d’isolation de la toiture par l’intérieur, une inspection approfondie de la sous-toiture doit être effectuée. Il s’agit notamment de définir l’état de santé de la charpente supportant le toit afin d’assurer la longévité de l’isolation et de ne pas engendrer de surcoût. En fait, une structure malsaine peut détériorer votre isolation plus rapidement, vous obligeant à la remplacer des semaines après la fin des travaux. Si vous remarquez la présence d’insectes xylophages (identifiables par la présence de petits trous ou de traces de sciure) ou une trace d’humidité sur la charpente, vous devez la faire traiter par un expert qualifié avant d’entreprendre des travaux d’isolation. Il y a divers types de traitements, curatifs ou préventifs, pour garder votre ossature en bonne santé : consolidation, injection, badigeonnage ou pulvérisation, votre professionnel saura définir ce qui convient le mieux à votre situation. Il existe deux manières principales d’isoler un toit de l’intérieur :

– Isolation sous toiture, nécessitant le retrait de la couverture : relativement coûteuse, cette méthode requiert la mise en place d’un matériau isolant sur la toiture avant la réparation de la couverture d’étanchéité.

– Isolation sous rampants par le grenier ou les combles : le coût est moindre, l’avantage de cette méthode est qu’il n’est pas nécessaire de retirer la couverture. Cependant, le démontage de cette couverture est possible si l’intérieur du toit est accessible. Grâce à cette technique, vous pouvez sélectionner l’isolant selon son épaisseur et sa nature, ainsi qu’en fonction des performances de l’isolant et de l’espace pouvant être installé.

Isolation de la toiture par l’extérieur

La toiture peut être aussi isolée par l’extérieur. Si chaque technique possède ses atouts et ses inconvénients, la méthode d’isolation par l’extérieur est absolument reconnue pour sa capacité à éliminer les ponts thermiques. C’est comme un manteau sur votre toit. En interne, l’isolation thermique ne peut être effectuée en continu, ce qui entraîne des risques de ponts thermiques. Alors que l’isolation du toit par l’extérieur peut être faite selon trois méthodes : la technique du sarking, la technique des panneaux sandwich et la méthode des caissons.

– Technique du sarking : Cette méthode est souvent utilisée pour les toits en pente traditionnels (non recommandé pour les toits plats). La configuration est assez compliquée et requiert quelques étapes à suivre de près. Fondamentalement, le sarking consiste à mettre en place un isolant sur l’ancien toit, puis à poser le nouveau toit par-dessus. Le matériau isolant utilisé pour cette méthode peut être : de la laine de verre, de polyuréthane ou fibre de bois.

– Technique du panneau sandwich : Le système tire son origine du matériau isolant utilisé pris en sandwich entre le revêtement extérieur (en zinc, en tôle, en bois, etc.) et la surface décorative. La pose est très rapide, cette technique s’adapte à tous types de toitures et est conforme à la Réglementation Thermique (RT) 2012.

– Technique des caissons chevronnés : Cette méthode est très simple à poser et consiste à placer des caissons préassemblés sur les pannes de la charpente (finitions intérieures, isolant, chevrons porteurs, liteaux). Une fois les caissons sont posés, il suffit de mettre en place les contre liteaux puis la couverture selon votre choix. Tôlerie, bardage, tuile, ardoise, tous les revêtements sont possibles.

Quelle que soit la méthode à utiliser, il faut recourir à un professionnel spécialisé en zinguerie et en rénovation thermique.

Les critères à considérer pour isoler le toit 

Outre le prix, l’esthétique et les critères d’espace habitable, et d’autres facteurs doivent être considérés pour réussir vos travaux d’isolation de la toiture. Premièrement, le choix de la méthode et le matériau isolant va dépendre de l’ancienneté de l’habitat en question. À noter que toutes les maisons qui n’ont pas les mêmes caractéristiques architecturales, d’autant plus qu’avant 1974, la réglementation n’imposait aucune isolation. Ensuite, l’isolation du toit doit être appropriée en fonction de l’endroit où vous vivez, toutes les zones climatiques ne connaissent pas le même niveau de résistance thermique. Par conséquent, les travaux d’isolation du toit doivent s’appuyer sur une recherche approfondie pour trouver la solution de performance énergétique la plus adaptée en fonction de la situation existante de la maison et de sa localisation. En fin de compte, il est important de choisir une entreprise de toiture à Liège compétente avec la formation et l’assurance adéquates pour effectuer ces travaux d’isolation thermique.

Quel budget à prévoir pour isoler la toiture ?

Qu’il s’agisse de l’isolation perdue des combles, de l’isolation intérieure ou extérieure de la toiture, ces travaux d’isolation sont relativement rapides à effectuer, entraînant d’importantes économies d’argent et d’énergie. Le prix de revient d’une isolation de toiture dépend de plusieurs facteurs : le type du tout à isoler, la méthode et les matériaux isolants à utiliser, le prix de la main-d’œuvre, ainsi que la surface à isoler. En fait, quelle que soit la méthode d’isolation de toit choisie, le choix des matériaux isolants du toit aura naturellement une incidence sur le prix intégral de vos travaux d’isolation. Le rapport optimal entre conductivité thermique, résistance thermique, épaisseur et prix de l’isolant doit être trouvé. La résistance thermique en R, exprimée en m².K/W, indique la capacité d’un matériau isolant à résister au froid ou à la chaleur. Plus cette résistance est supérieure, plus le matériau est isolant.