La salle de bains est une pièce que l’on utilise quotidiennement. Mais en dehors de cela, c’est une pièce où beaucoup d’eau circule et où il y a beaucoup d’humidité. Seulement, dans la salle de bains, il y a aussi du courant électrique qui se diffuse et qui permet d’alimenter tous vos appareils électriques. Forcément, l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. D’où la norme NF C 15-100 qui permet de définir avec précision qu’est-ce qui peut être installé et où.

Tout est une question de volume

Vous ne le savez peut-être pas, mais la salle de bains est découpée en 3 volumes : volume 0, volume 1 et volume 2. Autrefois, il y avait un quatrième volume, mais il a été récemment supprimé.

Le volume 0 correspond à l’emplacement où se trouve la baignoire ou la douche.

Le volume 1 correspond à la zone où l’eau circule tout autour du volume 0.

Le volume 2 correspond à une zone de sécurité autour des volumes 0 et 1.

Tout le reste de la salle de bains est, ce que l’on appelle, « hors volume ». Ainsi, si vous voulez installer une prise salle de bains ou un appareil électrique, vous allez devoir vous baser sur les différents volumes précédemment cités.

Par ailleurs, il existe un dernier volume qui se nomme « volume caché et qui représente l’espace qui se trouve sous la douche ou la baignoire. Dans ce volume caché, il est interdit d’installer des prises et des appareils électriques. En revanche, vous pouvez éventuellement installer un éclairage, du moment qu’il est certifié TBTS (très basse tension de sécurité). De plus, si vous voulez installer un éclairage dans le volume caché, il faut que les canalisations électriques soient de classe 2 et que vous installiez un boitier de connexion TBTS dans la zone hors volume.

Quels appareils peut-on installer dans quel volume ?

Avec la norme NF C 15-100, vous ne pouvez pas installer de prises et d’appareils électriques où vous voulez dans votre salle de bains. En effet, cela dépend du volume. Ces restrictions ont pour but de vous protéger, vous et votre famille. Par exemple, installer une prise électrique dans le volume 0 (au niveau de la douche) est interdit. En revanche, un interrupteur peut être installé dans le volume 1 (mais pas dans le volume 0).

Concernant le sèche-linge, le lave-linge ou encore les appareils de chauffage, vous ne pouvez pas les installer dans les volumes 0, 1 et 2, sauf s’il s’agit d’un appareil de chauffage de classe II qui peut être installé dans le volume 2.

En réalité, dans le volume 0, vous ne pouvez pratiquement rien installer, sauf un éclairage à condition que ce soit un éclairage à très basse tension de sécurité. En revanche, hors volume, tout peut être installé sans aucun problème.

Et si un appareil électrique prend beaucoup de place et se trouve dans plusieurs volumes à la fois ? Vous devez vous référer aux réglementations du volume le plus impacté par la présence de l’appareil électrique.

Combien de prises électriques peut-on installer dans la salle de bains ?

Vous vous demandez combien de prises électriques vous avez la possibilité d’installer dans votre salle de bains depuis que cette norme NF C 15-100 est sortie ? Concrètement, cette nouvelle norme impose d’installer au moins une prise dans la partie hors volume de votre salle de bains. Toutefois, sachez que vous pouvez également installer une prise de courant pour brancher un rasoir, par exemple, dans le volume 2.

Par ailleurs, pour les personnes en situation de handicap, la prise électrique située dans la partie hors volume doit se trouver près de l’interrupteur d’éclairage.

À quelle hauteur les prises électriques doivent être installées ?

C’est certainement un détail auquel vous n’avez peut-être pas pensé, mais les prises électriques doivent être posées à des hauteurs bien précises. Ainsi, avec la norme NF C 15-100, vos prises doivent se trouver à au moins 5 cm du sol et à une hauteur maximale de 1,3 mètre. Pourquoi cette hauteur maximale ? Pour pouvoir respecter les réglementaires imposées par rapport aux personnes en situation de handicap.

Et qu’en est-il de l’éclairage ?

L’éclairage, dans la salle de bains, est un élément assez important. Mais où peut-on installer ses systèmes d’éclairages et autres interrupteurs ? Dans les volumes 0, 1 et 2, vos éclairages peuvent être installés à la condition qu’ils soient à très basse tension de sécurité (TBTS). De plus, pour ce qui est du volume 0, vos éclairages doivent aussi posséder l’indice de protection à l’humidité le plus élevé, soit IPX7 (pour le volume 1 l’indice doit être IPX5 et pour le volume 2, il doit être IPX4). Et pour cause, comme il s’agit des volumes les proches de l’eau, il est extrêmement important d’avoir des prises parfaitement sécurisées.

Si vous décidez de mettre vos éclairages et vos interrupteurs hors volume, dans ce cas, il n’est pas utile qu’ils soient TBTS ou IPX. Bien évidemment, ils doivent quand même respecter les réglementations en vigueur comme pour les éclairages des autres pièces de votre maison.

Pour finir

La salle de bains et l’une des pièces où l’on passe le plus de temps. Mais c’est aussi l’une des pièces les plus dangereuses étant donné que c’est une pièce très humide. La Norme NF C 15-100 permet de sécuriser davantage la salle de bains en ajoutant de nouvelles réglementations. Grâce à cette norme, vous savez exactement où vous pouvez installer vos prises et vos appareils électriques. De cette manière, vous pourrez les utiliser en toute sécurité, sans risque de vous faire électrocuter. De toutes manières, les règlementations apportées par cette nouvelle norme sont obligatoires et vous devez les respecter. Alors si vous avez l’intention de rénover votre salle de bains, vous allez devoir respecter la norme NF C 15-100.

Avant d’entamer vos travaux de rénovation de salle de bains, n’hésitez pas à bien vous renseigner sur cette nouvelle norme afin de ne pas commettre d’erreur. Il en va de votre sécurité et votre santé. Par conséquent, le respect des réglementations de cette norme est très important.