Que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve, vous avez besoin d’un carreleur qualifié. Après le plâtrier et le maçon, c’est au tour du carreleur d’intervenir dans la finition et dans la décoration.

Les critères de sélection d’un carreleur

Certains critères de choix sont à prendre en compte si vous souhaitez évaluer les performances d’un carreleur avant de lui confier vos travaux.

-Expériences et références professionnelles : n’hésitez pas à lui demander des clichés de ses réalisations d’avant et quelques coordonnées des clients avec qui il a déjà travaillé.

– un devis avec détails : étant un gage de sérieux, ce devis va vous aider à avoir une idée de son professionnalisme et de son savoir-faire.

– Informations utiles sur le prestataire : que vous fassiez appel à un professionnel ou à une entreprise, vous devez procéder à quelques vérifications sur votre prestataire. Renseignez-vous sur la santé financière de l’entreprise en question ou demandez la carte d’artisan du travailleur indépendant.

Mis à part ces critères de sélection, vous devez aussi faire une comparaison des compétences et des devis de plusieurs professionnels en ligne. De nombreux sites comme www.trustup.be proposent des annuaires que vous puissiez consulter afin de chercher un expert.

Que fait un carreleur ?

Un carreleur ou un carreleur-mosaïste désigne la même chose. La mosaïque consiste à assembler des morceaux de carreaux ou des carreaux.

Le travail d’un carreleur doit être coordonné avec l’électricien, le plombier chauffagiste et le peintre. Quelle que soit la réalisation, une rénovation ou un ouvrage neuf, il va mettre en pratique quelques savoir-faire supplémentaires à part ses véritables attributions. En plus de veiller à l’étanchéité et à l’isolation, il doit maçonner, enduire et poncer.

Il ne se limite pas à la pose de matériaux spécifiques, mais il façonne une large diversité d’autres matériaux tels que les faïences, les grès émaillés, les marbres, la terre cuite…

Qu’il travaille seul ou en équipe, il peut intervenir dans tous les types de locaux. En intérieur, il réalise des travaux dans une résidence privée, des hôpitaux, des bâtiments collectifs… En extérieur, il travaille sur les dallages de jardin, les façades, les décors urbains…

Pour de meilleurs résultats, choisir un bon carreleur est essentiel. À première vue, le métier d’un carreleur paraît simple. Outre sa maîtrise de technique de pose de carreaux, il doit aussi prouver son savoir-faire, son professionnalisme et surtout des connaissances dans sa profession.

Maîtriser les techniques de pose de tous types de carreaux, c’est la compétence primordiale qu’il doit avoir. Si un carreleur connaît les étapes de préparation du support, dont le choix ainsi que la pose des colles, c’est qu’il possède de bonnes qualités.

À part une notion en décoration, avoir une connaissance sur les façons de pose du carrelage diagonale ou droite est très importante. Et surtout, il doit connaître les normes en vigueur de l’isolation. Il suffit de lui demander d’effectuer une descente chez vous pour étudier le lieu si vous souhaitez vérifier ces compétences.

Les qualités d’un bon carreleur

Pour être reconnu pour ses travaux, un carreleur doit avoir les qualités requises dans ce métier. Les qualités d’un bon artisan carreleur ne doivent pas être improvisés. En plus d’être rigoureux, il doit aussi avoir le sens de calcul, du décor et du dessin. Exerçant son métier en position à genoux la plupart du temps et en inhalant de poussière, il doit avoir une bonne condition physique.

Grâce à sa bonne connaissance des différents produits, un bon carreleur est en mesure d’accompagner le client dans le choix de carrelages durables. Il peut aussi proposer des solutions adéquates à chaque situation face aux contraintes réglementaires.