Pour que la propriété puisse conserver son intimité, il est essentiel de la clôturer. Cela permet d’éviter les regards indiscrets et aussi de délimiter votre terrain. Le marché propose de nombreux modèles de clôtures pour jardin. Différents critères sont à prendre en compte pour faire le bon choix. Ceux-ci concernent le matériel à utiliser, la durée de vie estimée de l’installation, le rendu voulu en termes d’esthétique, la longueur à poser et le budget disponible.

Que choisir en fonction de votre budget ?

La question du budget est toujours au cœur des préoccupations des propriétaires pour les travaux à effectuer. C’est pourquoi de nombreux foyers s’orientent vers les clôtures et portails économiques et non moins agréables à voir. Le grillage souple en panneau ou en rouleau fait partie des solutions les moins chères du marché. Certes, les clôtures grillages ne sont pas vraiment esthétiques, mais elles sont idéales pour ceux qui veulent aussi faire pousser une haie. Par ailleurs, le grillage est la meilleure idée de palissade pour délimiter un terrain.

Pour plus cher, il y a les clôtures en PVC. L’inconvénient de ce matériau est qu’il tend à se salir rapidement étant donné sa couleur qui est généralement claire. Il suffit alors de le peindre dans une autre teinte pour lui donner une belle allure rétro. Il est à noter que le PVC présente une longévité moyenne. C’est néanmoins une installation qui renvoie une image élégante de la propriété.

Quant aux modèles en canisses, ils ont un look attrayant, mais présentent l’inconvénient d’être légères et de ne pouvoir résister au vent. Vous avez également panneaux de clôture. Pour faire votre choix, cliquez ici.

Quel matériau choisir ?

Le bois est une matière noble qui compose aussi certaines variantes de clôture. Par ailleurs, le prix est assez intéressant puisqu’il y en a pour tous les budgets. Cela dépend essentiellement du bois utilisé. Une installation en bois est parfaite pour donner du charme à une propriété. Il s’intègre harmonieusement au décor naturel du jardin. Le seul petit bémol est l’entretien que requiert le bois. Effectivement, il nécessite d’être repeint pour garder son état général. Il faudra également le traiter contre les insectes nuisibles et le lasurer pour le conserver en bon état pendant des années.

Ceux qui préfèrent les installations tendance sont conviés à essayer les panneaux de clôture en composite qui associe la rigidité du plastique à l’élégance du bois. C’est une matière qui ne demande aucun entretien particulier. Cependant, il faudra y mettre le prix étant donné que c’est plus cher. Néanmoins, sa durée de vie est satisfaisante et l’installation obtenue est occultante.

Les amoureux des palissades design, eux, choisiront le béton qui peut imiter le bois ou la pierre et donner un rendu plaisant à voir. En parallèle, il y a l’installation aluminium qui présente une résistance intéressante.

Les adeptes de l’originalité peuvent se tourner vers un panneau brise vue paré de beaux motifs géométriques. Ces brise vues existent aussi en aluminium. D’ailleurs, une installation en aluminium peut se peindre dans n’importe quelle couleur pour aller de pair avec les teintes de la maison. Cette installation présente l’avantage d’être opaque et de protéger la propriété contre la curiosité des passants

Les privilèges de la clôture végétale

Il s’agit d’une installation discrète qui se fond rapidement dans le décor du jardin. Avec son aspect naturel, elle est réservée à ceux qui affectionnent les paysages pittoresques. Il est envisageable de choisir entre différentes variantes, comme le thuya ou le laurier. Il convient seulement d’être patient et de laisser pousser le végétal qui à terme, deviendra une clôture assez occultante. Ceci permet à votre propriété de sembler accessible tout en préservant votre intimité. Les amoureux des fleurs peuvent choisir une haie fleurie. Il ne reste qu’à la tailler régulièrement pour lui permettre de préserver la hauteur voulue.

Que dit la loi ?

Le fait de clôturer son jardin est aussi un choix qui doit se conformer à la loi. Ainsi, il convient de se tourner vers une installation en adéquation avec les dispositions légales. Par exemple, il faut respecter une certaine distance entre vous et votre voisin. Il faut également se référer au plan local d’urbanisme ou PLU de la commune. Déjà, certains couleurs et matériels de construction ne sont pas autorisés par les textes. Il importe de les prendre en compte avant faire le choix. Un propriétaire qui enfreint les règles est susceptible de payer une contravention en plus de devoir rectifier son installation. Ce qui génère des dépenses supplémentaires. Il est alors recommandé de s’informer auprès des professionnels avant de commencer à installer des clôtures et portails.

Il existe aussi des démarches administratives à effectuer avant d’ériger des panneaux de clôture. Cela peut être une déclaration préalable de travaux. En général, vous recevez un retour à votre demande 1 mois après la date du dépôt du dossier. L’autorisation obtenue est par la suite valide pendant 3 ans.