Quels sont les différents types d’escaliers ?

escalier

L’escalier n’est pas un simple élément mis en place pour sa fonction puisqu’il peut devenir une pièce importante du design de la maison. Le développement de l’architecture et le sens de création des professionnels ont permis d’instaurer différents styles. Normalement, le choix relève de la préférence du propriétaire des lieux, mais pas forcément parce que d’autres facteurs doivent être pris en compte. Sont parmi les critères qui peuvent induire le type d’escalier à installer, le budget, l’esthétique, l’espace disponible et l’emplacement. Avec la multitude des possibilités, l’usager risque d’avoir du mal à faire le bon choix. Nul besoin de s’inquiéter puisque les artisans professionnels, comme les menuisiers, les architectes et les designers par exemple, peuvent l’aider à opter pour le bon compromis.

L’escalier droit

Élément essentiel de par son côté pratique et fonctionnel, un escalier design apporte également du cachet à l’intérieur. Tous les types peuvent avoir un rendu classique, moderne et sophistiqué selon leur configuration. Un escalier droit est certes le modèle standard qui a existé depuis longtemps, mais il reste toujours dans l’air du temps et ne se démode jamais. Ce style convient à tous les espaces, même aux endroits restreints, de par sa forme droite et sa compacité. Ce modèle est parfait lorsque la surface au pied de l’escalier est assez large et la hauteur du sous-plafond assez élevée. Cette dernière peut être optimisée et servir de rangement, de dressing, de bibliothèque, de bureau ou autres. La simplicité de son installation et de sa conception motive souvent le choix des usagers et les encourage à opter pour ce style. Pour éviter que la pente soit trop raide, la mise en place de cet escalier nécessite une assez grande surface puisque sa volée est large. Les personnes qui préfèrent ce modèle ont le choix entre trois principaux designs.

  • L’escalier droit à l’anglaise possède des contremarches bien visibles de par les traits qui dessinent bien les marches et qui leur procurent un rendu donnant l’impression d’avoir des dents-de-scie. Ce modèle est le plus classique de tous les escaliers droits.
  • L’escalier à limon central est l’autre type du modèle droit. Ce dernier se distingue par le maintien des marches qui sont fixées sur un support central appelé limon. Son aspect moderne provient de ce design, mais aussi de l’absence de contremarches.
  • L’escalier à la française dispose aussi bien de contremarches que de marches, mais ces éléments sont encastrés sur le côté de cette infrastructure. L’effet de dents de scie qui caractérise l’escalier droit classique n’existe pas pour ce style.

Le choix de l’escalier droit ne se repose pas uniquement sur la préférence des propriétaires puisque ce type permet aux occupants de bénéficier de plusieurs avantages, entre autres, sa praticité, sa modernité, la possibilité d’exploiter l’espace en bas des marches, son coût accessible, sa pose relativement facile et sa conception. Ces raisons amènent certainement les usagers à privilégier ce modèle.

L’escalier hélicoïdal

Choisir l’escalier à installer chez soi peut devenir un véritable dilemme de par la multitude de possibilités qui existent, ne serait-ce qu’en matière de revêtements, de matériaux et de formes. Appelé également escalier en colimaçon, l’escalier hélicoïdal est l’option idéale pour les petits espaces et pour gagner en surface. Les marches sont articulées autour d’une colonne centrale et forment ainsi l’escalier en spirale. Ce modèle est fréquemment sélectionné par les personnes qui ne disposent que de peu de place, comme les appartements par exemple. Il peut s’installer partout, dans les différentes pièces de la maison, adosser à un mur ou non puisqu’il est généralement autoporteur. L’escalier hélicoïdal se démarque par son étroitesse qui ne permet pas de l’utiliser pour faire monter ou descendre des objets volumineux.

L’escalier tournant

Ce modèle n’a rien à voir avec un escalier en rond puisque au contraire, il possède un ou plusieurs angles. Le style le plus commun de cette catégorie est le quart tournant qui a juste un angle. L’autre possibilité est le deux quarts tournants, c’est-à-dire que l’escalier dispose de 2 angles. Ce type d’escalier est parfait pour les espaces restreints et peut s’adapter à tous les décors d’intérieur. Habituellement, ce modèle s’adosse au mur et l’angle peut se trouver à tous les niveaux, du côté bas, milieu ou haut. Un escalier tournant peut être conçu dans différents matériaux, en béton ou autres, mais les modèles en bois sont les plus courants. Ce modèle s’adapte à tous les types de maisons et la partie sous l’escalier peut servir d’espace de rangement. En matière de budget, un escalier tournant peut coûter entre 1 500 € et 11 000 €. Le prix dépend de la main-d’œuvre pour la pose, les finitions, le style et les matériaux en inox, en verre ou en bois (selon l’essence).